AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't say victory too fast! Feat Haïkito.

Aller en bas 
AuteurMessage
Laurelin
Membres ♣
Nous sommes supérieurs à vous

Membres ♣ Nous sommes supérieurs à vous
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : France

Vos Loups
Rangs: Louveteau
Second Personnages:
Relations Des Personnages:

MessageSujet: Don't say victory too fast! Feat Haïkito.   Mar 25 Fév - 17:05


Don't say victory too fast!



Le printemps revenait de plus belle. Les nuits glacées et austères finissaient peu à peu par s'envoler pour laisser place à des jours de plus en plus longs ce qui ravissait tous les loups des territoires. Les arbres morts commençaient à revivre ; leurs feuilles repoussaient au fur et à mesure de leur belle couleur verdâtre qui finiront par devenir jaunes en pleine saison qu'est l'été ; les petits animaux ressortaient de leur tanière peu à peu, ce qui permettait aux plus gros de pouvoir trouver quelque chose à se mettre sous la dent, car comme la plupart des loups le savent, la période qu'est l'hiver est très souvent significative de famine. Le fin de l'hiver faisait découler chez les loups un soulagement instantané. La nourriture devenait de plus en plus abondante, bien que la famine ne soit jamais bien loin étant donné qu'en été, en période de grande canicule, les proies se font à nouveau de plus en plus rares. Ce pourquoi il faut profiter de chaque instant présente, déguster chaque proie comme si c'était la dernière car au fond, cela peut l'être. Goulûment, savourer chaque bouchée, chaque gibier à sa juste valeur. Les loups de nos jours agissent comme des immortels, mangent une grosse quantité de nourriture comme si c'était tout à fait normal, sans penser à certain qui ne trouve même pas un petit mulot à se mettre sous la dent. Comme des immortels, ils font d'eux des égoïstes ; dans leur esprit tout tourne autour d'eux et ça ne doit pas cesser, même si d'autres lupins doivent y passer. Ce comportement de pourri gâté indique au final une grande lâcheté de l'être, un gros manque de courage. Alors oui, peut-être que certains lupins disposent de toutes les ressources nécessaires pour subsister, mais ce sont loin d'être les plus braves et courageux, loin de là, très loin. Les plus courageux sont très souvent ceux que nous ne remarquons pas, qui sont mis à l'écart des autres, de la population, jusqu'à ce qu'un beau jour ils surviennent dans votre vie et la sauve comme si de rien n'était. Et tous ces petits louveteaux qui gambadent et jouent comme de parfaits innocents sont peut-être bien ceux qui vont bouleverser le destin, y compris le vôtre.

Tous ces petits louveteaux. Comme elle. Regardez, oui elle, cette petite boule de poils crème qui gambade dans l'herbe verdâtre et fraîche, humide. Tôt dans la matinée, la pluie a frappé. De plein fouet. Il plut des cordes, si bien qu'aucun animal ne sortit de sa tanière, tous restèrent bien sagement blottis dans leur tanière, c'était l'occasion où jamais de faire la grasse matinée sans devoir sortir une excuse qui ne serait crue par personne, absolument personne. Une fois la pluie passée, le monde avait commencé à s'éveiller peu à peu. Les mâles partirent à la chasse pour rassasier leur petite famille tandis que leurs compagnes aux côtés de leurs louveteaux restaient bien sagement au chaud. La chaleur ressentie lorsqu'on est contre les flancs de sa mère, il n'y a rien de plus beau. Cela faisait désormais plusieurs semaines que Laurelin avait perdu ce contact maternel. Non, sa mère ne décéda pas lors de sa naissance, mais elle disparut à l'aube de ses huit mois ; son père Adam et son frère Aby s'envolèrent avec elle. Et désormais elle est là, seule, chez sa famille adoptive les Ulym. Elle gambade seule, joue seule, "profite" de la vie seule. Elle cherche désespérément de la famille de ses parents chez les Ulym, en vain. Peut-être avaient-ils eux aussi disparu? C'était une supposition à ne pas écarter. Mais comme toujours, la petite boule de poils crème ne baissait pas les pattes. Obstinée, c'était le moins que l'on puisse dire à son propos. Chacun ses qualités, chacun ses défauts. Toujours en train de gambader sur les territoires Ulym, elle se dirige vers la cascade d'Alcarinqua. La chaleur était au rendez-vous en ce début d'après-midi. On peut dire que le temps à bien changé au fur et à mesure que les heures se sont écoulées. Peut-être la jeune Laurelin veut-elle se rafraîchir à la cascade, et peut-être même s'y baigner? Lorsqu'elle arrive sur les lieux, tout est calme. Quelques oiseaux chantent un beau refrain et la petite s'approche progressivement de l'immense cascade qui se dresse devant elle. Elle plonge le bout de sa patte dans l'eau qui lui paraît glacée et hop! Sous l'effet de surprise de tant de fraîcheur, Laurelin bascule et se retrouve à l'eau. Seulement... elle vient de réaliser qu'elle ne sait pas nager! Elle gémit de sa petite voix aigüe, crie de plus belle et se débat, n'espérant qu'une chose : Que quelqu'un vienne la secourir au plus vite!

_________________


Plus taard:
 

Autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haïkito
Bienvenue ♣
N'hésitez pas à questionner

Bienvenue ♣ N'hésitez pas à questionner
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 07/01/2014

MessageSujet: Re: Don't say victory too fast! Feat Haïkito.   Mer 26 Fév - 18:09

Haïkito se réveilla. La pluie battait son plein et les loups endormis autour de lui étaient encore profondément endormis. Tenant à garder une certaine chaleur et son poil sec, le loup noir se rendormit. Mais le bruit de la pluie qui tombait en trombes le gênait. Il soupira et se leva, étirant ses muscles des pattes. Après tout, ça lui ferait du bien d'aller sous la pluie. Haïkito fit un pas sous la pluie et frissonna, la pluie aspergeant son poil. Le loup s'élança plein pot vers un endroit abrité. Cette course active le réchauffait, alors, il accéléra l'allure. le paysage défilait devant lui. Quand un arbre barra son chemin, le mâle l'esquiva maladroitement et s'écroula avec l'élan. Il roula, roula, salissant sa fourrure. Et c'est là qu'il se cogna contre quelque chose, un objet non identifié. Heureusement, sous le choc, sa tête ne saigna pas, il s'endormit juste sous l’assomment.

Haïkito souleva ses paupières. Il jeta un coup d'oeil au ciel. Le soleil était déjà haut, pas comme au début. Il avait somnolé pendant quelques heures au moins. lentement, le loup se releva et trottina jusqu'à la cascade d'Alcarinqua. Arrivé, il entendit des gémissements de louveteau. Il inspira l'air. Une petite louve des Ulyms. Le mâle se mit à respirer l'air sur le bord de la rive, la truffe au sol. C'est enfin qu'il sentit la même odeur. Une petite louve crème se débat. Haïkito plonge et attrape la petite par la peau du cou après quelques tentatives ratées. Il fend l'eau de ses pattes musclée et dépose la petite sur la rive. Le loup se hisse sur la rive et s'ébroue. Doucement il attrape la petite et la dépose au sec plus loin sur la terre ferme. Puis, doucement, il s'ébroue plus loin pour se réchauffer et se rendre plus sec. Haïkito revient vers la petite et s'enroule autour d'elle pour la réchauffer un peu.

"Là, tout va bien, c'est Haïkito. Là, là."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Membres ♣
Nous sommes supérieurs à vous

Membres ♣ Nous sommes supérieurs à vous
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : France

Vos Loups
Rangs: Louveteau
Second Personnages:
Relations Des Personnages:

MessageSujet: Re: Don't say victory too fast! Feat Haïkito.   Mer 5 Mar - 16:52

[Excuse moi du temps de réponse, je fais de mon mieux! Very Happy]

La lilliputienne gémissait de plus en plus, augmentant le volume sonore à chaque instant. Plus les secondes passaient, plus elle se débattait et plus elle paniquait. Elle avait comme la vague impression d'être seule au monde en ce bel après-midi et que personne ne viendrait la sortir de ce pétrin. Une fois de plus, sa curiosité lui avait joué des tours et elle avait été au-delà de ses limites... Laurelin était cependant encore jeune, et possédait assez de temps pour changer. Dans tous les cas, nous avons tous des défauts qui nous collent à la peau. Seulement ici, la jeune petite semblait frôler la mort, et la toucherait du bout du doigt si aucun loup ne se manifestait dans les secondes qui viendraient. Laurelin peinait de plus en plus à garder la tête hors de l'eau, et elle s'enfonçait davantage. Au bout d'un moment, criant de toutes ses forces, seule sa truffe restait à la surface, lui permettant de continuer à respirer, bien que son rythme cardiaque s'accélérait encore et encore. Elle entendit soudainement un autre bruit qui se mêlait à ses glapissements et les mouvements de l'eau : quelqu'un approchait. La jeune louve s'arrêta une seconde de bouger dans tous les sens, mais reprit ses mouvements accélérés aussi rapidement car elle coulait, ne tenant pas en place. Après un "plouf" très succinct, elle sentit des crocs s'accrocher à sa nuque. Sauvée! Laurelin souffla un instant : la mort l'avait frôlé, mais elle allait rejoindre la terre ferme et rester en vie. Son sauveur la déposa sur l'herbe fraîche, et, suffoquant, Laurelin reprend de l'air frais dans ses petits poumons. Le loup revint au galop, s'entoura autour d'elle pour la réchauffer, elle qui tremblotait comme une feuille en automne. Après quelques mots rassurant, la petite reprit confiance. Ouvrant les yeux en grand, elle constata que le loup possédait un pelage aussi noir que l'ébène. Etait-ce possible? Elle à qui on avait raconté que les loups au pelage noir étaient significatifs de "mal". Lui aurait-on raconté de faux dires? Mais là n'était pas la question. Le loup l'avait sauvée, et elle se devait de le remercier, sans lui elle serait morte noyée. Après avoir été séchée et réconfortée par le lupin, la petite se redressa et balbutia "Merci". Après quoi elle se rallongea sur l'herbe fraîche, contemplant le soleil, se disant qu'elle avait bien de la chance de pouvoir de pouvoir encore admirer ses rayons.

_________________


Plus taard:
 

Autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't say victory too fast! Feat Haïkito.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't say victory too fast! Feat Haïkito.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I am a train moving too fast {Feat. Kaylee}
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» So fast so furious
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The legend of Wolves :: Rp-
Sauter vers: