AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nuit en bonne compagnie. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Dim 13 Oct - 22:21


Voyant que sa sœur la pistait de très près, la louve blanche n’eu d’autre choix que de mettre un terme à son escapade. Cachée derrière un roché, Hécate comptait bien faire peur à sa sœur, qui était déjà à sa recherche depuis quelques heures. Lorsque Nyx passa entre deux grosses pierres, dont la cachette de sa sœur à sa gauche, les puissantes postérieures de la démone propulsèrent cette dernière par-dessus la roche. Avec précision, Hécate était bien partie pour écraser sa pauvre sœur. Du coin de l’œil, Nyx aperçues l’ombre grandissante de sa sœur. Dans un mouvement rapide et calculé, la louve aux yeux grisâtres fit un bond sur le rocher de droit, avant de se projeter sur sa sœur, qui venait tout juste de poser patte à terre. Le coup fut violent. Nyx, malgré sa petitesse, plaqua sa sœur contre la paroi froide. L’espionne ne put s’empêcher de pousser un grondement rauque.

— "Très amusant.

Dit Nyx, sur une note des plus sarcastiques, alors que sa sœur riait sur un ton espiègle et supérieur.

— "Allons, tu n’apprécies plus ces bonnes vieilles parties de cache-cache ? Ma pauvre, ton pelage grisera avant l’heure, si tu continus. Tu as vieillis trop tôt.


Nyx laissa sa sœur et alla s’étendre plus loin.

— "Il serait peut-être bon que tu en face autant, Hécate. Ces fugues immatures de me font plus rire. Tu me donnes parfois l’impression que tu fais exprès pour me mettre en colère contre toi…

Hécate vint rejoindre sa sœur.

— "Tu sais bien que je ne fais cela que pour t’agacer. Jamais je ne ferais quoi que ce soit pour te vexer et tu le sais…

Hécate s’étala contre sa jumelle et posa sa grosse tête sur celle de sa petite sœur. Ensemble, elles regardèrent le crépuscule prendre fin, pour laisser place à la nuit.

Nyx s’était endormit… Hécate, elle, nageait entre le sommeil et l’éveille, écoutant les grillons jouer leur musique, le hululement de la chouette et le chant des cigales.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Jeu 24 Oct - 16:43
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

Sans doute, dans sa courte vie, avait-il apprit à connaître parmi les faibles et les ignorants, quelques êtres digne d’intérêts. Ses pattes le menaient toujours vers les terres Ulym, sans lui demander son avis. Il n’y avait pas grand monde à visiter. Si ce n’est pour les tuer. Une nouvelle fois, une idée des plus dangereuses s’installa dans son esprit. Non. Nul besoin de ce les mettre encore plus à dos pour l’instant. Enoah l’avait déjà décrété ennemi de la meute, au même titre que les Shynnee. Saleté de louve. Dès qu’il pourrait passer ses envies meurtrières sur une âme perdue, il se sentira déjà mieux.

Aujourd’hui, de nombreuses voix vinrent se bousculer dans son esprit. Mais ce n’était naturellement que ses propres pensées, trop nombreuses, trop impertinente. Dès qu’il pista la trace d’une louve Ulym, ses pensées prirent soudainement fin. Au pire. Son esprit semblait comme endormi. Prêts à agir, mais absent à la fois. Et c’est en mode prédateur qu’il s’avança encore et encore dans les territoires Ulym. Sans doute son esprit était-il éprit de folie. Mais jamais assez pour lui faire faire n’importe quoi. Du moins, dès que ses plans machiavéliques étaient en questions. Il vu rapidement les deux silhouettes. L’une plus imposante que l’autre. L’ange et le diable. Le diable et l’ange. Si vous lui demandiez son avis, Deamon vous aurait rapidement répondu quant à une simple question. Vivre en compagnie d’un frère, ou d’une sœur, jour et nuit ? Dieu, ses parents il les avait massacrés. Et ses frères et sœurs.. Sans s’en rendre compte, le loup s’était arrêté. Ses pensées étaient chaotiques.
Observant d’une cinquantaine de mètres, perché légèrement en hauteur, son regard de braises observa avec attention la scène. Cette dernière était censée être touchante, d’après l’éthique morale des autres canidés. Il n’y voyait rien de plus et de moins que deux louves allongée côte à côte. Avait-il une préférence ? Probablement. Sa folie semblait apprécier Nyx, alors que son côté le plus sain préférait Hécate. Logique inversé, vraisemblablement.

Ne réveillant point la plus petite demoiselle, il se contenta de s’asseoir, ébrouant brièvement le pelage pour signaler sa présence, tout en restant à distance. Il était sans doute déjà repéré, mais politesse s’en avance, il avait des manières, malgré tout. Et l’une de ces deux jeunes demoiselles bénéficiait des bonnes faveurs du mâle, alors que l’autre bénéficiait de son entière dévotion. La différence ? Elle était grandiose, bien que très peu compréhensible. Mais rien de bien facile à comprendre ne valait la peine d’être su.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Jeu 24 Oct - 21:13




La louve sillonnait entre le blanc et le noir, entre l'attention et la distraction. Un instant elle était consciente et la minute d'après, complètement perdue derrière un voile d'épuisement. Inconsciemment, elle luttait à la fois pour rester éveillée et pour s'apaiser. Peut-être était-ce l'instinct protecteur qu'Hécate éprouvait envers sa soeur qui l'empêchait de récupérer, quoi qu'il en soit, le fait de ne pas être capable de s'assoupir l'énervait au plus haut point.

Soudain, Hécate sentie quelque chose se poser rapidement sur le bout de son museau. Elle y ramena les yeux afin d'y voir plus clair. Là, sans même s'être fait inviter, un papillon de nuit s'était confortablement posé sur la truffe de la louve et y faisait le mort. La louve au regard sombre gronda le plus silencieusement possible. Au même moment, un bruit se fit entendre de derrière. Hécate avait été trop peu attentive pour le voir arriver. La diablesse tourna la tête, toujours avec son pensionnaire sur la truffe. Là, un loup noir comme la nuit était assied plus en retrait.


/*------- Quelques secondes plus tôt -------*/

L’insecte cherchait désespérément un endroit où se planquer, alors que son poursuivant était toujours derrière. Là, une masse se détachait du noir de la nuit. Parfait ! Se dit le nocturne. Le papillon fila droit vers ce qui se trouverait à être son dernier espoir. À peine à l’habit, qu’un violent tremblement fit frémir l’insecte. « Ça y est ! C’est la fin du monde ! Le sol gronde sous mes ailes ! » Puis soudain, VLAM, un puissant coup de vent fit presque tombé le papillon de son perchoir. « La dérive des continents maintenant !!!! »

D’un autre point de vue, la petite chauve-souris fonça droit vers sa proie, quand soudainement, la masse changea de forme. Impossible de l’éviter, le minuscule mammifère se prépara à l’impact. Pattes et pouces vers l’avant, la chauve-souris s’accrocha de toutes ses forces… À l’oreille d’Hécate.

La louve n'eut point le temps de réagir à la présence du loup qu'elle se faisait maintenant attaquer par... par une créature volante qu'elle peinait à identifier. Hécate couina de surprise, comme n'importe qui l'aurait fait. D'un bond, elle se releva en grondant et en gémissant. Qui diable osait-il s'attaquer à elle !? Elle se retournait et se secouait et se retournait encore, passant vigoureusement sa patte antérieure droite sur son oreille afin de faire perdre prise à cette stupide chose qui avait, cela va de soi, signer son arrêt de mort.

Tout ce cirque ne perdit pas de temps pour réveiller Nyx en sursaut. L’ange peinait à saisir ce qui se passait à l’instant, alors qu’Hécate arrivait enfin à se dégager de la bête. La démone plaqua la chauve-souris au sol et l’écrasa sous sa patte. Elle n’eut aucune misère à faire s’arrêter le cœur du mammifère. Haletant, elle regarda le cadavre, puis sa sœur, l’air de demander ce qui venait de se passer, puis l’animal de nouveau. Nyx s’approcha, puis afficha un sourire espiègle sur sa gueule. Enfin, elle aurait sa revanche !

— "C’est le Karma

Jeta Nyx à sa sœur, fière de le dire. Puis la plus petite posa lentement son regard sur la bête noire, assise non loin. Elle venait à peine de le remarquer qu’elle se sentie déjà mal alaise. Elle plissa les yeux afin de mieux le voir. Sa silhouette familière ne trompait pas, les jumelles connaissaient ce loup.

— "Deamon ?

Dis Nyx faiblement. Bien qu'elles ne l'avaient pas beaucoup côtoyé, son passage dans la meute avait suffi pour que les louves le reconnaissent et ce, même dans le noir.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Dim 27 Oct - 12:18
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

Le regard de braise du solitaire observait avec amusement la scène ce déroulant sous ses yeux. S’il avait dû imiter la réaction d’un autre être totalement normal, il aurait dû être mort de rire. Bien que ce dit être normal n’aurait pas ri longtemps en ayant les crocs d’Hécate plongé dans sa trachée.

Après le papillon de nuit, collé sur le museau de la pauvre louve, ce fut au tour d’une chauve-souris de pointer le bout de son nez. La proie avait échappé à son prédateur en le menant vers un prédateur bien plus dangereux. Bonne tactique de survie. Certes, cette fois-ci le loup eu du mal à retenir un ricanement en voyant l’animal volant s’accrocher avec la force du désespoir à l’oreille d’Hécate. L’animal n’avait aucune chance, sauf s’il se dépêchait et s’envolait rapidement. Mais les chauves-souris n’étaient pas exactement rapides dès qu’elles se retrouvaient près du sol. Ne disait-on d’ailleurs pas qu’une fois au sol, il leur était impossible de s’envoler ? De toute façon, écrasé sous le membre d’un canidé, la petite bête finit directement par mourir.

Toute cette agitation avait naturellement réveillé l’ange du duo. Nyx s’était réveillée en sursaut. Ce qui s’en trouva réellement hilarant fût le regard d’Hécate, qui ne comprenait visiblement pas exactement ce qui venait de ce passer. Observant la scène dans le plus grand silence, le loup se demanda ce que la démone avait bien pu faire pour avoir mérité un tel retournement de situation. Karma, comme le disait Nyx. Qu’avait donc fait cette pauvre Hécate pour mériter un tel châtiment ? Durant ses brèves rencontres avec les deux louves, Deamon s’était rendu compte qu’elles avaient une relation plutôt fusionnel. Deux sœurs, jumelles. Aurait-il aimé avoir ce même lien ? Non. Il aurait fini par trucider son frère ou sa sœur. N’étais-ce d’ailleurs pas ce qu’il avait déjà fait ?

Hécate finirait-elle un jour par sombrer dans sa folie sanguinaire ? Finirait-elle un jour par s’en prendre à la seule personne qui ne lui tournera jamais le dos ? Ou serais-ce Nyx qui un jour aura l’intelligence de prendre du recul quant à sa sœur et de vivre enfin sa propre vie, loin de la noirceur d’un être telle que la démone. Questions sans réponses. Sa présence enfin signalé par la simple prononciation de son nom, le loup laissa cette fois-ci un rictus amusé se peindre sur son visage. On ne pourrait discerner si c’était pour se moqueur d’Hécate ou parce qu’on l’avait reconnu.

« Qu’a donc fait ta pauvre sœur pour mériter un mauvais sort ? »

Se levant, il s’avança vers les deux jeunes demoiselles. De loin, il lui semblait percevoir facilement la différence entre les deux sœurs.  De près, elle lui semblait moins aveuglante. S’adressant à Hécate en regardant l’espèce de volatile qu’elle avait écrasé, il reprit.

« Si tu me permets un petit conseil, ne le mange pas. Ça a le goût d’un corps carbonisé. De quoi te couper l’appétit pour le reste de la semaine. »

Et il ne voudrait pas qu’affamée, Hécate se tourne vers la seule autre chose comestible à sa portée, Nyx.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Mar 5 Nov - 0:10




« Deamon ? »

Hécate cherchant le loup du regard durant un bref instant. Lorsqu’elle l’eut aperçu, ses yeux ne se décrochèrent plus du solitaire. Après être devenu comme qui dirait, un Banni, Hécate ne pris aucune chance et considérait Deamon comme un potentiel danger, non pas pour la meute, mais pour sa sœur… À savoir pourquoi.

Qu’à donc fait ta pauvre sœur pour mériter un mauvais sort ? Le voyant approcher, Nyx s’abaissa quelque peu, sans même s’en rendre compte tout en pointant tranquillement ses oreilles vers l’arrière. Elle émit un son très faible, à mit chemin entre un grondement et un gémissement, puis ravala sa salive. Cette nervosité venait du fait qu’à côté du mâle, Nyx n’était pas plus forte qu’un louveteau de six mois, contrairement à Hécate, qui elle, prit une posture plus dominante, plus dangereuse, moins sur ses gardes. Le pelage de la Démone s’hérissa, lui donnant quelques kilos en plus. Si tu me permets un petit conseil, ne le mange pas. Ça a le goût d’un corps carbonisé. De quoi te couper l’appétit pour le reste de la semaine. Hécate recula la tête et poussa un grondement de dégoût. Elle frappa violement l’animal de sa patte, ce qui l’envoya valser à plusieurs mètres de là.

« Aucune crainte à ce faire, j’comptait pas manger ça ! Quel idiot le ferait ! »

Avait-dit Hécate, en insinuant que si le loup savait la saveur que ça avait, peut-être l’avait-il déjà goûté et de ce fait, elle le traitait d’idiot. Elle reprit sans attendre

« Est-ce un plaisir incontrôlable de braver comme un jeune adolescent les interdits, ou c’est seulement ta folie qui te pousse à venir sur les terres Ulym ? Ne sais-tu pas qu’Enoah ta fait ennemi de la meute ? Tu es peut-être un puissant adversaire, mais contre trois combattant, tu n’en sortirais pas vainqueur, crois-moi ! »

Était-ce une menace ? Peut-être… Était-ce une mise en garde ? Qui sait ? Hécate prévenait peut-être le loup, afin qu’il ne lui arrive rien… Dans son coin, Nyx restait muette, sur ses gardes, agressive… Elle avait l’air d’un chaton sauvage envahi par un mélange de peur et d’agressivité. Elle espérait que sa sœur vienne à ses côtés, tout simplement. Bien qu’elle avait jusqu’à ce jour entretenu une relation plutôt positive avec Deamon, elle avait toujours craint ce loup et maintenant, encore plus, étant donné qu’il considérait peut-être les Ulym comme des ennemis à éliminer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Mar 5 Nov - 0:46
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

Alors qu’il s’approcha des demoiselles, adoptant une posture tout à fait neutre, il remarqua le langage corporel des sœurs. Et plus particulièrement celui de Nyx. Dès qu’il s’en aperçu, ses pattes s’arrêtèrent sous lui sans même lui demander son accord. La position d’Hécate se faisait plus agressive, dominante. C’était bien elle d’avoir une telle réaction, par contre, il ignorait quelconque trace de danger que la plus imposante des sœurs tentait d’imposer. Son regard de braise s’était posée sur Nyx. Aucune émotion ne vint y faire apparition. Pourtant, son regard était bien celui d’un loup intrigué. Certes, il était banni, mais jamais son statut de membre de la meute l’avait empêché de s’en prendre aux siens, jusqu’à un certain degré. Hors, jamais n’avait-il montré le moindre signe d’hostilité envers les sœurs.

Et si son regard aurait pu parler par de simple parole, il aurait ri en demandant à Nyx s’il avait vraiment l’air si effrayant, tel les monstres des contes d’enfants. Naturellement, il est difficile de placer de tel mot, bien qu’on dise que les yeux étaient les portes vers l’âme, -fallait-il encore en avoir une-, ceux de Deamon étaient alors des portes fermés. Et alors, d’un mouvement presque imperceptible pour quelqu’un qui n’y prêta pas attention, il baissa légèrement et très lentement la tête. Il ne s’était jamais soumis à personne, mais par de bons moments il lui arrivait de baisser la tête par faux semblable de respect. Mais à présent, il le faisait pour faire comprendre à Nyx qu’il ne représentait aucun danger, du moins, par pour l’instant et certainement pas pour elle ou sa sœur. Une tierce personne connaissant le réel démon en lui pourrait, en voyant un tel acte de sa part, y voir une lueur d’espoir. Mais qu’était la vie sans espoir, hein ? Dès qu’Hécate prit la parole, il quitta du regard Nyx. Regardant un court instant la chauve-souris, puis celle qui venait en quelque sorte de le traiter d’idiot. Sauf que..

« J’ai des goûts différent des autres. »

Et oui, par là il voulait bien dire que cette petite bête faisait partie de la courte liste des choses qu’il aimait manger, contrairement à ses semblables. Après tout, il n’était pas saint d’esprit, Dieu seul sait alors si un corps carbonisé ne goûte pas extrêmement bien pour ses papilles. Il avait ignoré les autres paroles de la jeune demoiselle. Peut-être parce qu’il devait d’abord réfléchir avant de répondre. Le danger, mais quel danger ? Peut-être était-il ennemi de la meute, mais même s’il avait toujours eu un caractère difficile, il s’était en quelque sorte tissé quelques liens à gauche à droite avec les autres Ulym. Faudrait-il alors déjà que de ses trois adversaires, aucun ne le connaisse ou le craint. Sans quoi l’hésitation jouera en son avantage malgré le nombre.

« J’étais là quand elle m’a banni, Hécate. Mais quand elle a juré me tuer et que je lui ai promis une descente aux enfers, c’est elle qui avait peur, non moi. »

Et sur ce, le loup s’assit. Il n’avait jamais été un grand fan des dominants. D’aucun loup ayant un rang plus haut que lui d’ailleurs. Ce n’était pas une question de ne pas vouloir, mais il était incapable de se soumettre à quelqu’un. Vraiment, il avait beau essayer, même en simple acte de comédie, sa folie venait en dernière minute le titiller sans cesse et le rendre véritablement fou. Si certains le craignaient déjà dans son état normal, nul ne faut dire ce qui arrivait quand il était dans un état second. N’étais-ce pas ainsi qu’il avait tué ses propres parents ? Adoptifs, parents adoptifs. Étrange nouvelle vérité qu’il ne pouvait oublier.

« Mais qu’elle m’est carrément décrit comme ennemi de la meute, quelle étrange nouvelle. Au vue des informations que je détiens, je dirais que si la vérité venait à être connue, je serais plutôt le seul ami banni des Ulym. Quoique, j’apporterais discorde et chaos et ça finirait assez mal. » Ce n’était pas une idée bien déplaisante, les voir s’entre tuer. Il n’avait jamais eu l’esprit Ulym, encore moins celui d’une meute tout simplement. « Assez de mélodrame pour satisfaire ma folie, mais c’est Enoah que je souhaite voir mourir. Les Ulym.. Tant qu’ils ne se jettent pas sur moi, bof. »

Il rejoua la liste de la voix, insérer le doute sans l’installer. Faire croire qu’il ne tenait pas détruire la meute, ce qui était vrai. Il voulait voir sombrer la meute Ulym, mais les Ulym eux-mêmes ? Grand bien leur fasse de vivre ou de mourir, le premier qui croyait pouvoir lui dicter sa conduite n’avait qu’à venir, et alors, oui alors il le déchiquettera avec grand plaisir. Mais autrement, ils étaient en quelque sorte la famille, non ? Un rictus amusé s'installe sur son visage.

« Aviez-vous peut-être l’intention de me manger, demoiselles ? C’est une bonne manière de découvrir ce que je pourrais faire aux Ulym se mettant en travers de mon chemin. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Jeu 7 Nov - 22:38


Une nuit en bonne compagnie

Deamon | Nyx | Hécate


Lorsque le solitaire posa son attention sur Nyx, la louve soutenu son regard sévèrement. Ses prunelles se ternirent soudainement, s’assombrirent, l’air de dire que la petite se battrait jusqu’à l’épuisement si cette rencontre devait l’y mener. Certes, ce regard ne devait en rien intimider de loup noir, mais il sembla percevoir les inquiétudes de Nyx, car se dernier baissa légèrement, mais alors là, très légèrement la tête afin de faire comprendre à la plus petite qu’elle ne risquait rien, du moins, jusqu’au moment ou le vent tournerait… Hécate s’adressa au loup, qui lui répondit en retour… Les paroles du loup firent sourire quelque peu Nyx, ce qui l’aida à s’apaiser.

Hécate continua de lui balancer ses paroles, ce qui ne fit pas plus réagir le loup. Les hostilités étaient présentes depuis longtemps entre la Dominante et Deamon, après tout, le loup le prenait plutôt mal de devoir se plier à un quelconque ordre, d’après ce que les jumelles avaient pu voir, bien évidement. Mais depuis leur dernière rencontre, ces animosités avaient été lancé sans retenues et à présent, plus personne ne l’ignorait. Tôt ou tard, ces deux puissantes créatures s’affronteraient, et les jumelles ne seraient pas surprises que l’un d’eux y laisse sa vie… Ce qui rassura Nyx, c’est que Deamon n’en n’avait qu’après Enoah.

Se mettre au travers de son chemin ? Deamon semblait oublier que les jumelles n’avaient non pas rejoint la meute pour la rejoindre, mais bien parce qu’elles ne pensaient qu’à elles. Ici ou ailleurs, tant que Nyx et Hécate étaient ensemble, peut-importe si le territoire éclate en guerre... Malgré tout, si un affrontement venait à éclater, peut-être resteraient-elles, afin de s’amuser un peu, de se défouler… Mais jamais Nyx et Hécate ne laisseraient leur vie pour un clan. Aucune des deux ne répondirent au loup.

« Nous avons vaguement entendu parler de tes projets d’avenir… Ajouta Hécate. Comment comptes-tu t’y prendre, pour réunir des loups suffisamment cinglés pour rejoindre une meute dirigé par un fou ? »

Hécate n’avait pas sa langue dans sa poche, à première vue…



Code par Symphonie (c)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Jeu 7 Nov - 23:13
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

La plus petite des sœurs semblait s’apaiser, tant mieux. Il y avait certaine chose qu’il était impossible d’imiter. L’art de consoler ou de rassurer un autre être en faisait partie. Mais visiblement, il ne s’en sortait pas si mal. Heureusement, il ne pouvait nullement parler d’égo quand il s’agissait des choses qu’il arrivait à faire. D’ailleurs, avait-il seulement une quelconque fierté ? Non. Quand on est dénudé de sentiments, c’est choses-là semblent sans importances. Après tout, le loup n’en avait rien à faire de ce qu’on disait de lui, car jamais de telles paroles ne l’atteignaient d’une quelconque façon.

Certes, il avait des idées de grandeur. Et ça, c’était un problème. Mais au moins, il pensait. Beaucoup. Et c’est ainsi qu’il en était venu à la conclusion qu’il ne pourrait détruire les autres meutes et prendre leurs terres. Cependant, il comptait bien faire régner le chaos. Autant pour les Shynnee que pour les Ulym. Les Eileen ? Sa sœur en était la dominante. Et certes, il venait de découvrir ce lien de parenté et ce n’était pas un loup de famille. Mais il lui fallait juste voir s’il savait mener sa sœur de son côté, peut-être jouer sur un sentiment de culpabilité qu’elle aurait à son égard. Ce serait parfait.

Et puis, il avait le temps à son avantage. Il était jeune et n’était pas forcément pressé de créer le chaos. Que ce soit demain ou dans un an, le résultat resterait le même. Sans parler du fait que les meutes s’inquiétaient déjà d’un plan même pas encore bien élaboré. Franchement, s’ils s’inquiétaient tous ainsi chaque fois qu’un banni proclamait des plans d’avenir… Les pauvres !

Sa tête se pencha pourtant sur le côté aux réflexions d’Hécate. Ils ne se connaissaient pas vraiment sur le bout des doigts. Il était sûr qu’en temps de besoin, les sœurs ne s’aideraient qu’entre elles et si nécessaires, tueraient un Ulym pour assurer la vie de leur moitié. Il failli demander pourquoi tout le monde le croyait fou. Mais il se rappela alors que cela avait commencé par la meute Ulym. Depuis son plus jeune âge, quand les nourrices le trouvaient parfois couvert de sang et qu’il n’arrivait pas à se rappeler d’où ce sang venait. Et quand ses parents rendirent l’âme, il raconta ce qui s’était passé en poussant le crime sur les Shynnee. La haine envers les sanguinaires fût alors trop présente pour remarquer l’absence de tristesse, l’absence d’empathie du jeune loup qu’il fût jadis. Et qui diable s’imaginerait une seconde qu’un adolescent d’à peine deux ans aurait pu tuer une chasseuse et un combattant expérimenté? Personne.

« N’est-ce pas de la folie de croire en des créatures célestes, de vivre dans la peur des Dieux que personne n’a jamais vu et de respecter des traditions au point de rejeter ceux qui n’y croient pas ? »

Le loup noir était persuadés qu’aucune d’elles n’y croyaient, à ces stupides légendes. D’ailleurs, quelconque être saint d’esprit ne perdrait pas son temps à croire toute ces histoires.

« Ou serais-ce de l’arrogance de croire que la folie ne mène qu’à la mort ? Dans ce cas, Nyx, tu ne resterais pas auprès de ta sœur pour la protéger d’elle-même, mais pour ne pas te sentir coupable de la voir périr loin de toi. Et toi, Hécate, serais-ce de l’insouciance d’ignorer les craintes de ta sœur par simple amusement, ou est-ce parce qu’en fait, tu te moques bien de ce qu’elle ressent chaque fois qu’elle te perd de vue. »

Ceci pouvait naturellement mener à l’affrontement, après tout, il faisait passer l’amour qu’elles se portaient pour de faux semblant. Mais il ne leur laissa pas le temps de digérer ses paroles.

« La folie existe, elle est là, elle attend. Elle dirige, elle massacre. Mais croire qu’on en devient stupide ou que tout est compréhensible, c’est là la véritable folie. Je suis certainement plus fou que vous, demoiselles. Mais si je pouvais offrir à Hécate de pauvres âmes et à toi, Nyx, l’assurance que jamais un seul insecte ne ferait du mal à ta sœur, pourriez-vous me garantir que vous ne me suivriez pas dans ma quête ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Ven 8 Nov - 0:27


Une nuit en bonne compagnie

Deamon | Nyx | Hécate


« N’est-il pas plus déraisonnable, Deamon, de croire que l’on a du pouvoir, ou que l’on en aura dans le futur que de croire en un Dieu ? »

Etonnement, c’est Nyx qui, cette fois, prit la parole. Le fait de prendre le droit de remettre en question la relation entre elle et sa sœur avait littéralement fait fuir la peur qui avait prit le dessus sur son bon sens et avait fait ressortir son mauvais caractère qui se terrait en elle. La louve s’était levé et s’approchait du loup tout en continuant son dialogue.

« Ne t’arrive t’il pas de penser que, peut-être, quelqu’un se dressera un jour devant toi, et qu’à ce moment, tu ne sois pas le plus puissant ? »

Nyx avait remarqué que Deamon parlait comme si ses projets étaient sans failles, et que s’il voulait les mettre sur pied, rien ne lui en empêcherait… Du moins, c’est l’impression que Nyx avait. Le fait qu’il se croiyait si puissant énervait l’ange depuis longtemps… Oui, il était plus imposant… Oui, il était plus robuste et vigoureux, Nyx ne lui en retirait absolument rien. Mais était-il insurmontable ? Était-il invincible et ce, même accompagné d’une armé ? Il aurait beau dire qu’il est terre-à-terre, Deamon rêvait plus qu’il ne le pensait. Nyx ne lui laissa pas le temps de répondre.

« Il y a beaucoup de loup sur la terre, Deamon, et ton monde ne se limite pas seulement aux bornes du territoire de LoW. »

Nyx était un peu plus près du mâle qu’Hécate l’était. À peine un mètre séparait la petite du loup noir. Elle se tenait droite, et soutenait solidement le regard du mâle. Semblait-elle-même afficher un petit sourire.

« N’as-tu jamais envisagé l’échec, Deamon ? N’as-tu pas peur de menacer les autres d’un règne de terreur et qu’au final, tu doives repartir la queue entre les pattes ? »

« Métaphoriquement Parlant, bien sûr » Avait-elle ajouté, avec une pointe d’humour et d’arrogance.



Code par Symphonie (c)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Ven 8 Nov - 11:47
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

Ce fût Nyx qui prit la parole. Alors qu’il était très facile de trouver les bons mots pour embêter quelque peu Hécate, Deamon venait de trouver le moyen d’énerver la plus petite des sœurs. Certes, il n’avait fait que comparer un fait pour prouver son point de vue. Mais en réalité, il se foutait bien de comment elles le prennent. Après tout, parfois ses paroles n’avaient aucun sens ou un sens contraire à ce qu’il avait réellement voulu dire. Mais seul un rictus amusé s’installa sur son visage dès les premiers mots de la jeune louve. Le pouvoir, ils l’avaient tous. Celui de la vie et de la mort, ils étaient tous capable de donner la mort. Et dès qu’il s’agissait de manipulation, Deamon se savait assez doué pour pouvoir dire qu’il contrôlait certains comme de simples pions.

Il la regarda s’approcher, acceptant le sens des mots qu’elle lui lançait aux visages. Finalement, il se rappelait pourquoi ces demoiselles étaient ses protégées, bien qu’il doute qu’elles soient au courant du titre qu’il leurs avait donné dans son esprit. Naturellement, Nyx disait vrai. Et il était une fois bien de pouvoir discuter avec quelqu’un, peser le pour et le contre à deux était toujours mieux que seul, non ? Étrange idée que voilà, venant d’un être ne faisant confiance à personne. Quand la blanche finit à dire ce qu’elle avait à dire, le mâle ne pu s’empêcher de s’esclaffer un court instant.

« Je ne cherche pas à être le plus puissant, Nyx. Il y a quelques semaines, oui. Mais je crois depuis être redescendu sur terre. »

Il avait eu du temps, beaucoup de temps pour méditer les questions et ses envies réelles. Certes, une partie de lui cherchait à être le plus fort, le plus redouté et craint. Mais d’un autre côté, il se trouvait dans l’impasse. Tout cela serait fort amusant un petit temps, mais après ? Il n’était pas aussi sanguinaire que les Shynnee,  loin d’être gentil comme les Eileen, mais bien lunatique comme les Ulym.

« Je ne sais pas ce que vous avez entendu quant à mes plans, mais visiblement, ce sont ceux que les meutes craignent le plus qui sont parvenus à vous. Je ne cherche pas à devenir un tyran, à ce moment il m’aurait suffi de devenir Shynnee et d’un jour me débarrasser de l’alpha. Et franchement.. Quel plaisir aurais-je à cela ? »

Il hocha brièvement la tête, il avait des plans, certes, mais il aimait être imprévisible et franchement, quelqu’un comme lui envisageait toutes les possibilités. Après tout, il n’était pas exactement seul à penser.

« Quant à l’échec.. » Son regard avait un instant quitté Nyx pour se poser sur l’horizon. « J’envisage l’échec, oui. Dès qu’il y a trop de loups autour de moi, je m’éclipse. Je ne souhaite pas trop avoir à faire à trois ou quatre combattants d’une meute voulant m’éliminer, vois-tu. Et je ne compte pas non plus me battre contre une autre meute même si j’avais une armé à mes côtés. »

C’était plutôt pacifiste comme souhait, ah, il lui qui disait ne pas du tout ressembler aux Eileen. Son regard se plongea une nouvelle fois dans celui de la jeune louve.

« Mais j’ai un avantage concernant un possible échec. Je n’abandonne jamais. Sauf pour une chose. De nombreux loups sont prêt à défendre leur meute corps et âme, même jusqu’à la mort. Mais arriver à ce stade critique, nombre d’entre eux font marche-arrière. Peu importe si je meurs en tentant de réaliser mon projet. Peu importe si je meurs sous les crocs d’un autre loup. J’ai accepté de mourir, que ce soit aujourd’hui ou demain. Pour une simple dispute ou pour une question de pouvoir. Mais dès qu'une idée folle et lancée, dès qu'il y a des alliés, une mort n'est rien. D'autres continueront. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Jeu 5 Déc - 16:38

Nyx a écrit:

Une nuit en bonne compagnie

Deamon | Nyx | Hécate




Le loup se mit à rire, s’esclaffer même… Par chance, cette étrange réaction ne dura qu’un court instant, ce qui arriva tout de même à mettre Nyx encore plus en colère qu’elle ne l’était déjà. Changer d’idée en quelques semaines à peine, l’ange avait tout pour croire que Deamon n’était rien d’autre qu’un loup indécis. Nyx n’eu rien d’autre à faire que d’écouter le loup, pour le si peu de chose qu’il avait à dire, du point de vue de Nyx.


« Et si, dans ta quête d’alliés, tu venais à être tué avant même d’avoir eu le temps de propager tes pensés ? C’est également un scénario à prendre en considération, non ? En plus d’être vaincu bêtement, ton nom serais gravé dans nos légendes non pas de la manière que tu le désir, mais comme un pauvre fou qui croyait et qui finalement, c’est lâchement fait égorgé sans même avoir commencé ses projets. »


Nyx était fatiguée, elle avait cherché sa sœur toute la journée et voilà que Deamon lui prenait de précieuses heures de sommeil. Hécate, elle était allongée derrière, éreintée de cette confrontation.



Code par Symphonie (c)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   Dim 22 Déc - 16:39
















Une nuit en bonne compagnie

Libre ~

Deamon ne dit d’abord rien. Cela n’avait aucun sens à ses yeux, après tout, rien ne pouvait arriver du jour au lendemain, un bon projet ou plan mettait du temps à être exécuté. De plus, la difficulté de ses terres étaient que les trois meutes étaient fondées sur des mensonges, ou légendes pour certains. Fonder une nouvelle meute qui ne reposait que sur les idées d’un être, aucune légende à la clé, était quelque peu étrange. Mais le loup n’en avait qu’à faire de sa propre personne dans un tel état des choses.

« Si je meurs, je meurs. Il n’y a rien de bien exceptionnel à ça, nous mourrons tous un jour. »

Certes, il avait des plans, des idées, une envie de changer les choses. Mais il n’était certainement pas le seul ni le premier. Et puis, à quoi bon s’inquiéter de mourir ? Seul le commun des mortels s’amusait à cela, sa folie l’empêchait d’y réfléchir bien longtemps. Se relevant, le loup se décida à continuer sa route.

« C’était une joie de vous revoir. Reste à l’écoute Nyx, les choses vont changer tôt ou tard, à toi de voir ce que tu en penses. »

Et sur ce, le loup se détourna des deux louves, les laissant à leurs occupations.
[Rp finit ?]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit en bonne compagnie. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit en bonne compagnie. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit moment de détente en bonne compagnie [PV: Taylor Davis]
» Le plaisir d'une bonne compagnie. [Ft. Jordan Parrsish]
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» La bonne blague. [libre]
» La lune pour seule compagnie | libre |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The legend of Wolves :: Rp-
Sauter vers: